Marie Casaÿs : une artiste talentueuse et une belle rencontre

Tout a commencé lorsque j’ai vu passer l’appel à collaboration de Clem et Jess, du collectif Junon, pour la préparation du deuxième numéro de leur revue, Hystérique. Elles recherchaient des personnes pour réaliser des illustrations et rédiger des articles. Curieuse, je leur ai écrit, et c’est ainsi que j’ai eu la chance de participer à ce beau projet. Le thème ? Sexe et nourriture, de quoi nous mettre l’eau à la bouche…

Pendant plusieurs semaines, j’ai hésité sur le sujet que je souhaitais traiter, ainsi que sur le format que j’allais choisir : fiction ? Article ? Finalement, je suis tombée sur une publication instagram de l’artiste Marie Casaÿs, présentant le thème de sa prochaine exposition : Dégustation. Fin du suspense ! J’avais trouvé mon sujet, et l’interlocutrice idéale. J’ai contacté Marie pour lui demander une interview, et j’ai eu la joie qu’elle accepte immédiatement. Nous nous sommes rencontrées quelques jours plus tard. Marie m’a accueillie chez elle, et j’ai pu ainsi rencontrer non seulement une artiste émergente pleine de talent, mais aussi une femme maligne et audacieuse, drôle et sensible.

Le contact est très bien passé, et je m’étais donc rendue au vernissage de son exposition -très réussie, merveilleusement sensuelle- au café Néon. Quelle jolie expérience que de découvrir enfin les dessins dont Marie m’avait parlé, et dont la plupart n’existaient que dans sa tête au moment de notre première rencontre. Tandis que je déambulais entre ses oeuvres ce jour-là, les mots de l’artiste résonnaient dans ma tête. Ce projet ? De la bombe atomique, tout simplement ! Les dessins de Marie m’ont donné le sourire et m’ont donné envie de manger des framboises. Que demander de plus ?

Nous nous sommes revues une troisième fois, simplement pour prendre un verre. Puis une quatrième fois, lors du lancement du deuxième numéro de la revue Hystérique, au point éphémère. Un bel événement, fourmillant d’énergie féminine et positive, avec de nombreux stands d’artistes, mais aussi une expo photo, des vidéos, des cupcakes en forme de seins et de clitoris (yummy) et une belle soirée pour finir ! Marie exposait ses oeuvres à cette occasion. Je l’ai accompagnée, et nous avons découvert ensemble la revue, enfin imprimée, sous nos doigts, après plusieurs mois d’immatérialité. Clem et Jess nous ont accueillies, et c’était un moment tout doux que de les rencontrer enfin, et de tenir le magazine entre nos mains. Il va sans dire que je me suis régalée !

Et j’ai hâte de découvrir la suite…

Merci à Marie, Clem et Jess, pour cette belle aventure ! 🌷

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *