AUJOURD’HUI is female

 The future is female.

Cette formule est partout, mais pour moi, elle sonne comme une arnaque.

The future, c’est quand ?
Et moi, que suis-je en attendant ?
Pourquoi pas « the present is female » ? Qu’est-ce qui bloque ?
Qui sait, peut-être qu’on disait la même chose en Grèce antique (bon, pas en anglais, je ne sais pas comment on traduit the future is female en grec ancien, mais vous voyez l’idée.)
Faisons en sorte que le changement se produise maintenant, aujourd’hui.
Nous sommes fatiguées d’attendre, fatiguées d’être patientes.

Il existe une théorie dans le champ des études de genre en psychologie sociale, que l’on appelle la complémentarité des stéréotypes. Cette théorie décrit que les groupes dominés et les groupes dominants se voient attribuer des qualités stéréotypées positives, cependant sont attribuées aux dominants des qualités utiles en termes de pouvoir, et à l’inverse aux dominés des qualités inutiles pour obtenir et garder le pouvoir. L’objectif de cette répartition des stéréotypes positifs est de maintenir le statut quo et de préserver l’ordre établi des répartitions du pouvoir. En d’autres termes, il faut bien, « donner quelque chose » aux groupes dominés, qui génère suffisamment de satisfaction pour qu’ils restent à la place qui leur est attribuée, et n’osent surtout pas demander plus, qu’ils n’aient surtout pas l’idée de vouloir mieux, de croire que les choses puissent (ou doivent !) être différentes.
Ainsi crée-t-on un système de représentations dans lequel les femmes sont perçues comme étant plus douces, plus sensibles, plus conciliantes, plus patientes. Tandis que les hommes sont perçus comme étant plus efficaces, plus assertifs, plus intelligents, plus autoritaires.
Qu’on soit bien clair : je ne suis pas patiente. Et je ne suis pas conciliante non plus. J’ai fini d’attendre.
Je m’en fous, qu’on me dise que the future is female. Je n’accorde que peu d’importance à ces prédictions vaporeuses. Je crois à ce que je vois et à ce que je vis, je crois aux faits. Je crois à ce qui se passe, maintenant, et je pense que les choses doivent évoluer, aujourd’hui !
Je ne peux pas me contenter d’un the future is female. Ça ne me rassure pas, ça ne me calme pas, ça me met en colère.
Femmes, ne vous laissez pas endormir.
Mes sœurs, réveillez-vous aujourd’hui, maintenant !
Soyez intransigeantes, osez être assertives !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *